CONSEILS POUR BIEN CHOISIR SES GANTS MOTO

Les gants moto sont obligatoires depuis le 20 novembre 2016. Conducteurs et passagers doivent porter une paire de gants moto homologuée CE.

Les mains sont souvent les premières à entrer en contact avec le sol en cas de chute ou de glissage. Les gants moto sont donc indispensables pour votre protection. De plus, ils protègent également contre les intempéries, le froid, les insectes, etc. Bien choisir ses gants moto permet de conduire en toute sérénité avec un confort accru.

À travers ce guide complet Shogunmoto vous synthétise l’essentiel à savoir pour choisir une paire de gants adaptée à vos besoins.

Les gants hiver sont indispensables par grand froid. Isolants et étanches, ils permettent de garder ses mains au chaud. 
Généralement composé d’un mix de cuir et de tissu, on retrouve des technologies comme le Gore-Tex®, gage d’une imperméabilité et d’un confort reconnu.
Rien de plus désagréable que de ne plus sentir ses doigts au guidon d’une moto… Pensez à trouver une paire de gants hiver si vous roulez toute l’année et dans des conditions climatiques extrêmes.
Cependant, garder les mains au chaud se fera au détriment d’avoir un bon ressenti des commandes, dues à l’épaisseur de ce type de gants.

Entre les gants hiver et les gants été, les gants mi-saison sont le compromis idéal entre confort et protection. Généralement étanches, ils offrent un bon ressenti avec les commandes. C’est le gant polyvalent. 
On les retrouvera surtout au printemps et en automne, où ils fourniront une protection acceptable lorsque les matinées et soirées se feront fraîches, sans tenir chaud l’après-midi, quand le soleil pointe le bout de son nez. 

Les gants été allient légèreté, aération et protection. En cuir, en textile, ou les deux matériaux combinés, ils vous garantissent de garder vos mains au frais tout l’été.  
Bien plus fins et aérés que les autres types de gants, leur usage est idéal lors de la période estivale.
 À noter, qu’il faut tout de même rester vigilant quant au niveau de protection. Préférez des gants été coqués avec des renforts.
Cependant, ils seront rapidement imbibés d’eau à la moindre ondée.

Les gants tout terrain, sont souples et ergonomiques. Légers et fins, ils ont pour but d’être le plus agréable possible pour le pilote durant l’effort. Les protections qu’ils offrent sont dédiées à une utilisation tout-terrain, souples et fines, elles ne doivent pas gêner le pilotage.

Ils sont avant tout étudiés pour la performance. Leur souplesse, feeling et protections sont les principaux avantages de ces gants. Ils sont entièrement composés de cuir, constituant une seconde peau pour le conducteur. 
De plus, ils résistent très bien à l’abrasion en cas de chutes, fréquentes sur circuit où ils sont obligatoires. Grâce à des renforts en cuirs et des coques rigides présentes au niveau zones les plus exposées de la main, ils offrent une très bonne protection.

Des gants moto femme et des gants moto enfants existent également. Ils sont spécialement étudiés avec des tailles et une protection adaptés, généralement plus fin et petit, que pour les hommes.

Les caractéristiques des gants

Choisir des gants moto à la bonne taille est primordial. Pour une question de confort et de sécurité, vous devez vous sentir à l’aise dans vos gants.

Pour connaître sa taille de gant moto :

  • Munissez-vous d’un mètre ruban.
  • Mesurez le tour de la paume de votre main : en repliant légèrement votre main sans serrer le poing, et en excluant le pouce.
  • Reportez-vous au guide des tailles pour connaître la taille qu’il vous faut.

Si vous êtes entre deux tailles, préférez la taille inférieure (le gant se détendra un peu avec le temps), si vous souhaitez être tout de suite bien dans votre gant, prenez la taille supérieure.

Des gants trop serrés ne permettront pas une bonne circulation sanguine et des gants trop amples risqueront de glisser et être inefficace en cas de chute.

Enfilez vos gants, et appuyez entre chacun de vos doigts. Ils ne doivent pas venir buter au fond des gants, une marge de quelques millimètres doit être gardée. S’ils butent, c’est que le gant est trop petit. Essayez la taille au-dessus.
Idéalement, il faudrait prendre son guidon en main avec les nouveaux gants, et bouger les doigts vers les différentes commandes. Ces mouvements doivent être faits avec aisance sans sentir de gène.

Depuis le 20 novembre 2016, il est interdit de rouler sans gants moto homologués.
Sont concernés par cette loi, tous les conducteurs de moto, scooter, tricycles et quadricycles à moteur. Les passagers sont également soumis à cette obligation.

Pour être homologués les gants moto sont certifiés CE. On doit également retrouver la directive européenne 89/686/CEE.
Cette certification se trouve sur l’étiquette à l’intérieur des gants. 

Pourquoi cette homologation ? 

Les gants homologués offrent une meilleure protection en cas de chute, soumis à la certification EPI (Équipement de Protection Individuelle), ils sont soumis à des tests de résistance à l’abrasion, le déchirement, la coupure et l’arrachement.

La norme en vigueur EN 13594 dispose de 2 niveaux de protection : 
Niveau 1 : résistance de 4 secondes à l’abrasion (1KP sur l’étiquette)
Niveau 2 : résistance de 8 secondes à l’abrasion (2KP sur l’étiquette)

On trouve sur les gants homologués des renforts au niveau des articulations et de la paume de la main. Ils peuvent aussi bien être en tissu, en cuir ou en kevlar.

Si vous ne portez pas de gants homologués, et que vous êtes soumis à un contrôle des forces de l’ordre, vous risquez d’être verbalisé. Le conducteur recevra une amende de 3ème classe majorée à 68€ et se fera retirer 1 point sur le permis de conduire.

Mieux vaut donc s’équiper de gants moto homologués dès maintenant !

Il est important de bien sentir vos commandes sur le guidon une fois vos gants enfilés. Ils ne doivent pas gêner ou empêcher l’usage des commandes au guidon. Il est donc important de prendre des gants à la bonne taille !

Préférez des gants avec une manchette longue avec un serrage aux poignets offrant une meilleure protection.

Le cuir :

Les gants en cuir sont généralement plus résistants à l’abrasion, argument de taille en cas de chute. Il est en revanche plus rigide et nécessite un temps d’adaptation avant d’être vraiment confortable à porter. Le cuir de vachette est le plus commun, mais il existe également des cuirs plus souples, comme le cuir de kangourou ou de chèvre, mais seront plus chers.

Le textile :

Les gants textiles sont généralement accompagnés de zone de renfort en cuir ou de matériaux résistant à l’abrasion comme le Kevlar. Ces renforts sont présents au niveau des paumes, qui sont les plus exposées en cas de chute.
Plus économique et léger, les gants textiles garantissent aujourd’hui une très bonne protection.

Les protections d’un gant moto

Malgré la matière utilisée à la conception du gant moto, des renforts viennent s’ajouter à la fonction protection du gant moto, et augmenteront leur résistance aux chocs et à l’abrasion.

Les zones protégées par ses renforts sont les paumes, les métacarpes, les tranches de la main, les phalanges, le pouce, ainsi que l’auriculaire afin d’éviter tout retournement du petit doigt !

Il existe plusieurs sortes de matériaux pour protéger vos mains, cela va de la coque rigide, à la mousse plus ou moins dense, on peut aussi trouver des protections en gel, en D3O et en fibres de carbone…

L’entretien et le nettoyage des gants moto

Prendre soin de ses gants moto va prolonger leur durée de vie. S’ils ne sont pas correctement entretenus, ils vont mal vieillir.

Les gants textiles sont lavables en machine pour certain, ou bien à la main. Pensez à vous référer à l’étiquette présente à l’intérieur de vos gants. 

Les gants en cuir nécessitent une attention plus particulière. Il existe des produits d’entretien pour cuir, qui permettront de nettoyer, de nourrir et de traiter le cuir. Pensez à laisser sécher naturellement ses gants moto après avoir pris la pluie. Vous pouvez de temps en temps talquer l’intérieur de vos gants en cuir, afin d’estomper l’usure provoquée par la sueur.

Quand faut-il changer ses gants moto ?

Les coutures commencent à lâcher, l’usure avec le temps commence à avoir raison de vos gants moto ou bien après une chute. Il est important de toujours rouler avec des gants en bon état. S’ils sont endommagés, ne prenez pas de risque et préférez remplacer vos vieux gants.

 

Pin It on Pinterest